Kwibuka19

Dix-neuf saisons de pluies
et tout autant de sèches
Est-ce trop ou pas assez?
Mon oreiller en est devenu imperméable

Dix-neuf milles,un million
d’âmes royales massacrées
Je n’ai rien à leur offrir
à part mes mots vides
et mes yeux un peu trop secs

J’aurais aimé tout savoir avant
Et pouvoir tout te dire
ou l’écrire dans ta main
Et un jour, te montrer mon enfant
On écoutait Mc Solaar ensemble
On rigolait jusqu’aux larmes dans ma cuisine
Quand il voulait braiser le chat de sa voisine

Je ne suis qu’une marchande de rêves
qui sent la faillite la guetter
Mon frère a un autre visage que le mien
mais son sang est autant de fer
Et ses prières sont aussi sincères

Même un coeur brisé peut rêver
Seul un coeur brisé sait aimer
Alors pourquoi meurent les corps brisés
pourquoi n’ont-ils pas survécu cette chutte libre
Moi, je ne sais plus que faire de ma vieille Bible

Mes souvenirs sont en chair
et non des dessins que tu vends aux enchères
Ne vois-tu pas qu’ils saignent encore?
Je te demande de respecter la mort
De ceux dont la Vie ne valait rien à tes yeux.

-Mpinga-

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s